Précédent Index
Université Lille 3-Charles de GaulleUFR de Mathématiques Sciences Économiques et Sociales
Traitement de texte,  3 Mise en page d'un texte

3.1 Généralités sur la manipulation des caractères

Vous pouvez changer:
  1. la police: times, courrier, sans sérif, etc;
  2. le style: gras, italiques ou souligné;
  3. la taille: exprimée en points; une taille de 8 à 10 points est une taille normale.
3.2 Généralités sur la manipulation des paragraphes

Les principaux réglages possibles dans la manipulation d'un paragraphe sont:
  1. tous les réglages existant sur les caractères (ils s'appliquent alors à tous les caractères du paragraphe);
  2. la marge gauche, la marge droite et le retrait en début de première ligne;
  3. l'espacement avant, l'espacement après (la hauteur laissée vide avant et après le paragraphe);
  4. les veuves et orphelins: la façon dont un paragraphe est autorisé à laisser traîner quelques lignes seules en début ou en fin de page, ainsi que la façon dont on doit lier les paragraphes entre eux (par exemple un titre ne doit pas rester seul en bas d'une page alors que le texte correspondant est en début de page suivante).
Deux cas peuvent se produire lorsqu'on veut donner un certain style (c'est-à-dire une certaine présentation) à un paragraphe:
  1. Le texte est court ou comporte un seul paragraphe de ce style: on modifie ce paragraphe, et on passe à autre chose.
  2. Le texte comporte plusieurs paragraphes de ce style: ne pas les modifier (taille des caractères, espacement, etc...) un par un; on modifie un des paragraphes devant avoir cette présentation, on enregistre le style dans la liste des styles, et on utilise cette liste pour définir le style des autres paragraphes.
    On peut également utiliser les styles prédéfinis, il y en a de très bien qui sont définis par avance. Utilisez les. S'ils ne vous plaisent vraiment pas, redéfinissez les.
    Un des avantages de cette façon de faire: si vous changer d'avis quant à la présentation de ces paragraphes, il suffira d'en changer un pour que tous les autres soient changés aussi.
3.3 Retrait en début de ligne

On peut définir, sur chaque paragraphe, la marge et le retrait en début de première ligne:

La marge est un décalage par rapport au bord gauche du papier de toutes les lignes du paragraphe, sauf la première.

Le retrait en début de première ligne est un décalage par rapport au bord gauche du papier de la première ligne du paragraphe.

On peut donc définir des textes:
3.4 Pourquoi utiliser les retraits?

Il peut sembler tentant d'oublier d'utiliser les retraits, en se disant: « cela va aussi bien avec des espaces. » Eh bien, non! Cela ne va pas aussi bien. En effet le traitement de texte calcule le positionnement des caractères de façon à réussir proprement les alignements de fins de lignes. Et il ajuste ce positionnement en jouant sur la largeur des espaces. Ce qui fait que deux lignes différentes, commençant par le même nombre d'espaces, peuvent très bien ne pas commencer au même endroit.

3.5 Séparer deux paragraphes

Pour espacer verticalement deux paragraphes, il faut modifier ce que OpenOffice appelle l'espacement entre deux paragraphes.

De la même façon que précédemment, il peut sembler plus simple d'utiliser la touche Entrée pour produire des lignes vides qui semblent avoir le même résultat.

Eh bien, non! D'abord parce qu'il est difficile d'ajuster finement ces espacements. Ensuite parce que cela peut vous amener à avoir des lignes vides en début de page.

3.5.1 Aligner à l'intérieur d'un paragraphe

Par exemple pour faire un tableau.

Il suffit de déclarer des tabulations et d'utiliser la touche Tab pour passer de l'une à l'autre.

3.6 Quelques dernières règles de présentation

  1. N'abusez pas des présentations « exotiques »: chacun a sa propre conception du beau, qui ne correspond pas forcément à la conception généralement admise du lisible. Votre document doit d'abord être lisible.
  2. Dans un texte, ne pas mettre une partie à la fois en italique et « entre guillemets ».
  3. La possibilité de manipuler de nombreuses polices de caractères est un avantage des traitements de texte modernes qui devient vite un inconvénient si on n'applique pas la célèbre formule: « À consommer avec modération ».
    En effet, n'oubliez pas, une fois de plus, que votre document doit d'abord être lisible: la multiplication des polices différentes n'améliore pas forcément la lisibilité.
3.7 Exercice
  1. Recopier dans votre répertoire personnel le fichier qui se trouve à l'adresse :
    http://www.grappa.univ-lille3.fr/~gonzalez/enseignement/commun/ecrire/IA.sxw
    ou
    http://www.grappa.univ-lille3.fr/~gonzalez/enseignement/commun/ecrire/IA.rtf
  2. Appliquez lui ensuite une présentation correcte, en utilisant vos styles personnels. (Pour cela activez le styliste si il n'est pas actif.)
  3. Vous pourrez trouver un exemple du texte fini à cette adresse :
    http://www.grappa.univ-lille3.fr/~gonzalez/enseignement/commun/ecrire/IA.html
Voici quelques indications :

3.8 Dernières indications

Vous trouverez ci-dessous les adresses de quelques documents qui pourront vous aider :

Ces documents proviennent du site (très bien fait et en français) des How-to pour OpenOffice :
http://ooo.drayer.ch/howto

D.Gonzalez (gonzalez@univ-lille3.fr) en date du 5 novembre 2002

Précédent Index