Précédent Index Suivant
Université Lille 3-Charles de GaulleUFR de Mathématiques Sciences Économiques et Sociales
Traitement de texte,  2 La saisie d'un texte dans un traitement de texte

2.1 La première chose à oublier

On vous a sans doute déjà dit: « C'est comme une machine à écrire. »

NON! Un traitement de texte ne doit pas s'utiliser comme une machine à écrire.

La caractéristique première de l'utilisation d'un traitement de texte est la frappe au kilomètre. C'est-à-dire que vous ne devez pas aller de vous-même à la ligne en cours de paragraphe. Si vous ne voyez pas pourquoi, retournez lire le paragaphe qui présente la structuration d'un document, page ??. Vous y comprendrez que le retour à la ligne à un sens particulier: il s'agit du séparateur de paragraphes.

2.2 Les « mauvais » décalages

Une deuxième différence entre la bonne utilisation d'un traitement et la mauvaise1: il ne faut jamais construire à la main les espacements nécessaires dans un texte. Les espacements en question sont les retraits en début de ligne, les alignements des listes, la séparation entre deux paragraphes, les espaces permettant l'alignement des éléments d'un tableau, etc. On n'utilisera jamais la touche d'espacement pour produire des décalages horizontaux, on n'utilisera jamais la touche Entrée pour produire des décalages verticaux. Ainsi dans la figure 2.1, aucun des décalages n'est produit à la main, mais tous sont définis dans la structure du texte.


[h]0.7
Dans ce texte on trouve un tableau:
Marseille 1200,00 F
Brest 800,00 F
Arras 99,00 F
suivi d'une liste:
  • le premier élément de la liste peut parfaitement occuper plusieurs lignes sans que l'on doivent se préoccuper de l'alignement des marges;
  • tout doit être automatique, sans qu'on l'ait à calculer soi-même le nombre de caractères à y insérer.
La fin de la liste doit nous ramener au bon endroit.
 


Et l'espacement vertical ne doit pas être produit manuellement.


Figure 2.1 : Exemples des espacements dans un texte


2.3 Règles de typographie

Rappelons ici quelques règles de saisie usuelles pratiquées en dactylographie française2 : Ce qui suit est plus particulièrement lié à la présentation du document mais doit être pris en compte dès la saisie :
2.4 Comment bien saisir les séparations dans le texte?

  1. Pour séparer deux paragraphes: jamais avec la touche Entrée. Il faut faire cela en jouant sur la description des paragraphes (voir page ??).
  2. Pour faire des décalages horizontaux: jamais avec la touche Espace. A faire dans la description des paragraphes, ou en utilisant les tabulations.
2.5 Premiers exercices

  1. Saisir au kilomètre le texte suivant (sans retour à la ligne) :
    L'abréviation Internet ne signifie pas, comme de nombreux utilisateurs pourraient le penser, « International Network ». En fait, le terme Internet était déjà utilisé alors que ce réseau était encore une affaire purement américaine. Pour découvrir le fondement du terme Internet, nous devons revenir sur la situation dans les années 70. À cette époque l'ordinateur était déjà devenu un outil indispensable dans de nombreux domaines.
  2. Sauvegarder le texte dans votre dossier, sous le nom definition.
  3. Ajouter à la fin du texte la phrase suivant :
    Le mot « Internet » signifie « INTERconnected NETworks ».
  4. Ajouter un titre :
    Que signifie le mot « Internet » ?
  5. Recopier 8 fois de suite le paragraphe. On doit donc obtenir, en plus du titre, 9 paragraphes identiques. N'oubliez pas que ce n'est pas un cours de dactylographie...Ce n'est donc pas la peine de tout retaper !
  6. Corriger éventuellement les fautes d'orthographe avec le correcteur orthographique. S'il n'y a pas de fautes, en ajouter intentionnellement.

1
C'est-à-dire comme une machine à écrire.
2
Cette partie est fortement inspirée (pour ne pas dire recopiée) d'un document produit par Bernard gaulle, Notice d'utilisation du style french multilingue du 10 Avril 1996, livré avec la distribution francisée du logiciel LATEX.
3
Elle est aussi appelée ponctuation haute.
4
il s'agit là du cas général ; vous trouverez aisément de nombreux exemples où il ne faudra pas saisir d'espace après ces caractères de ponctuation.
5
Autre exemple, entre chiffres et unités comme dans : 130 km/h.
D.Gonzalez (gonzalez@univ-lille3.fr) en date du 5 novembre 2002

Précédent Index Suivant