Previous Up Next
Université Lille 3-Charles de GaulleUFR de Mathématiques Sciences Économiques et Sociales

Chapitre 1  Qu'est-ce qu'un réseau ?

1.1  Qu'est-ce qu'un réseau ?

Le mot réseau est très souvent employé dans un sens qui le lie aux communications. Ainsi tout un chacun connaît le réseau téléphonique, le réseau routier on parlera, aussi, d'un réseau d'amis.

En informatique deux ordinateurs reliés entre eux par un câble forment déjà un réseau. On peut ainsi connecter deux « PC » avec un câble parallèle et faire des transferts de fichiers d'un disque dur vers l'autre. On utilisera pour cela un logiciel adapté au protocole d'émission et de réception des données par le port parallèle.

Deux réseaux reliés entre eux par un quelconque moyen permettant aux informations de circuler (ligne téléphonique, satellite...) forment un nouveau réseau. Il faut pour cela, ce qui n'est pas si simple, qu'un protocole commun d'échange puisse être utilisé.

Internet est un réseau fait de réseaux qui peuvent utiliser un protocole commun d'échange de données.

1.2  Historique général des réseaux

Internet est issu du réseau Arpanet (de l'Advanced Research Projects Agency), créé en 1968 par le département américain de la Défense, dans un but stratégique, pour relier ses centres de recherche.

Le réseau initial ne permettait que l'envoi de courrier électronique. C'est en 1972 que commencèrent les spécifications des protocoles TCP/IP avec l'expérience de l'usage de X25 sur ARPANET. Le but était de concevoir un réseau qui résiste à des attaques militaires telles que des bombardements. Ainsi, il ne devait pas y avoir de point névralgique dans le réseau, dont l'arrêt aurait provoqué le blocage complet de celui-ci, et les données devaient pouvoir automatiquement prendre un chemin différent en cas de coupure de liaison. D'où l'absence de contrôle centralisé dans l'internet et un cheminement dynamique des données.

Mis dans le domaine public (libre d'utilisation), il fut repris par les universitaires en 1979 (La Duke University à Durham Caroline du Nord), qui y virent le moyen d'échanger des informations.

Après les militaires et les universitaires (La National Science Foundation finance leurs mises en réseau), Internet devient aux États-Unis l'affaire des grandes entreprises privées, des P.M.E. et des particuliers.

En 1983, c'est au tour de l'Europe (par le biais en France du C.N.A.M. Conservatoire national des arts et métiers) et du reste du monde de se connecter à ce réseau de réseaux.

Selon le principe d'internet, le réseau IP français pour la recherche s'est construit par le bas, en partant des laboratoires puis des campus et en passant ensuite par la région, avant de passer au projet national. Actuellement, le développement de l'infrastructure internet en France se fait surtout du côté des opérateurs privés qui offrent les services de l'internet aux entreprises et aux particuliers.

L'outil qui rendit populaire l'internet à partir de 1993 est le WWW, le World Wide Web en un mot le Web. Le mot Web désigne la toile d'araignée et World Wide Web désigne donc la toile d'araignée couvrant le monde entier.

Le premier navigateur WEB graphique a été mis aux points au CERN (centre européen de recherche nucléaire) en 1993.

Un navigateur Web permet de se connecter à une multitude de sites diffusant des informations sans connaissances des règles de communication propre au réseau.

L'internet reliait en 1995 plus de 2 millions d'ordinateurs et plus de 30 millions d'utilisateurs dans 146 pays.

1.3  Les dates marquantes

1.4  Qui est qui? Qui fait quoi?

L'internet est totalement décentralisé, il ne comporte aucun site central d'où on pourrait en surveiller la bonne marche et il n'est pas géré par un administrateur unique. Il est formé d'un ensemble de réseaux. Ici le terme « réseau » est à prendre au sens d'ensemble de liaisons, d'équipements de communication, de services sous le contrôle d'une « autorité » (société commerciale, association 1901, Groupement d'intérêt public...). Chacun de ces réseaux a ses propres règles administratives, ses clients, ses tarifs, ses services et ses opérateurs (les personnes qui font fonctionner les appareils).

Plus particulièrement destinés aux entreprises et aux particuliers, il existe aussi un certain nombre de réseaux, administrés par des prestataires de services d'accès à l'Internet. Ce sont des sociétés commerciales ou des associations 1901. Les opérateurs de ces réseaux sont généralement des personnels de ces sociétés. Selon les réseaux, ils utilisent comme liaisons les réseaux publics (téléphone, Transpac, Numeris), ou/et des liaisons permanentes louées. Certains possèdent aussi leurs propres liaisons internationales.

Pour que la communication entre deux utilisateurs clients de deux réseaux différents soit possible, il faut que ces deux réseaux aient établi un chemin entre eux. Cela est très simple techniquement. Mais financièrement, il faut aussi que chaque réseau, concurrent de l'autre, y trouve son compte. Généralement, la volonté d'offrir une connectivité maximale est la motivation qui fait aboutir ce genre de négociation, quelquefois sous la pression des utilisateurs. Cela n'empêche pas que, dans certains cas, pour communiquer entre deux réseaux français, on passe par Amsterdam ou par Washington.

Généralement, ce sont des équipes très légères qui font fonctionner ces réseaux, avec quelques spécialistes.

1.5  Dernières remarques

Certaines mauvaises surprises peuvent attendre le nouvel arrivant sur l'Internet et peuvent donner lieu à un rejet total. C'est un labyrinthe. Il n'y a pas de guide et l'on risque de se perdre.

Le labyrinthe est bien réel, et il n'y a pas de recette miracle, il faut de la pratique. Il est nécessaire d'installer et d'apprendre à utiliser correctement les outils informatiques dont on a besoin, de repérer les listes utiles, les adresses clés et les sites où l'on sait trouver la matière que l'on recherche. Pour ce faire, il est primordial pour le nouveau venu d'avoir un initiateur qui a les mêmes pôles d'intérêt pour l'aiguiller sur les informations intéressantes. Il y a tout et n'importe quoi comme information. Comme la plupart des informations qui circulent ne sont validées par personne et qu'il est très simple d'en émettre, certaines ne présentent aucun intérêt, ne sont pas triées, sont obsolètes, voire fausses... Au départ cela paraît choquant. Mais un kiosque à journaux est-il différent ?

Le service n'est pas garanti. Concrètement, un jour, un utilisateur lit une information sur un ordinateur de l'Internet. Le lendemain, il ne peut plus y accéder. La liaison est momentanément interrompue, l'ordinateur est arrêté ou bien l'administrateur du serveur a décidé de changer l'organisation des informations sur la machine. Ces petits ennuis sont très horripilants lorsque l'on débute. Mais, n'étant pas très fréquents, les utilisateurs s'y habituent. Quand on ne peut accéder à quelque chose, il faut essayer un peu plus tard ou chercher sur une autre machine.
D.Gonzalez (gonzalez@univ-lille3.fr) en date du th , 

Previous Up Next